Coordonné par Université Paris Cité, le projet Erasmus+, LA-CoNGA physics (Latin-American alliance for Capacity building in Advanced Physics), a été prolongé d’un an, jusqu’en janvier 2024.

 

Un projet transversal porté par Université Paris Cité

LA-CoNGA physics est un projet ERASMUS+ de renforcement des capacités en enseignement supérieur, porté par José Ocariz, professeur à Université Paris Cité. Le projet a pour objectif de contribuer à la modernisation des plateformes éducatives de huit établissements d’enseignement supérieur (EES) d’Amérique latine dans la région andine, par la mise en place d’une année de cours en physique avancée niveau Master. Le cursus comporte deux filières: physique des hautes énergies et physique des systèmes complexes, et trois axes de formation: théorie, instrumentation scientifique et science des données. Il s’agit d’un projet transversal unique, avec une représentation des universités de quatre pays d’Amérique latine (Colombie, Équateur, Pérou et Venezuela). Il soutient l’internationalisation de la recherche et de la formation et offre une réelle opportunité de prospection en termes de partenariats internationaux.

Faire face à la crise sanitaire

Le projet a dû faire face aux difficultés liées à la pandémie, notamment dans l’installation et le fonctionnement des laboratoires interconnectés et de la plateforme d’enseignement à distance. La majorité des campus universitaires d’Amérique latine ont été fermés pendant près de deux ans.

En outre, l’offre pédagogique pour la première année en 2021 a dû être réévaluée pour tenir compte de ce contexte. Les étudiants de la première cohorte n’ont pas pu bénéficier des stages de mobilité internationale initialement prévus. De ce fait, 2022 aura été la véritable année pilote du programme. Les étudiantes et étudiants de la a deuxième cohorte ont retrouvé l’accès à leurs campus, ont pu assister aux cours et effectuer des travaux pratiques dans les laboratoires de physique interconnectés LA-CoNGA physics.

Dans la poursuite de ses objectifs

À partir de janvier 2023, à l’ouverture des cours, LA-CoNGA physics poursuivra avec une troisième cohorte d’étudiants. Pour cette nouvelle période, le projet aura pour ambition d’équilibrer la participation des étudiants provenant de l’ensemble des pays du consortium et de finaliser le développement des laboratoires interconnectés.

Selon Andrea Grijalva, cheffe du projet,  « La quatrième année 2023 sera cruciale pour consolider la soutenabilité à long terme du réseau, en créant des partenariats stratégiques entre établissements universitaires et partenaires scientifiques et industriels. Nous comptons également profiter de cette dernière année pour mettre notre plateforme de e-learning à disposition d’autres thématiques et d’autres établissements. »

En savoir plus > 

 

À lire aussi

Le Deeptech Tour 2024 arrive à Paris !

Le Deeptech Tour 2024 arrive à Paris !

Créer des ponts entre le monde de l’entrepreneuriat et celui de la recherche, c’est le rôle du Deeptech Tour. Organisée par Bpifrance, cette tournée des campus français vise à réunir l’écosystème universitaire, les acteurs économiques locaux et les structures...

lire plus
Mesurer la pollution de l’air dans l’écorce des platanes !

Mesurer la pollution de l’air dans l’écorce des platanes !

Le projet de science participative Ecorc’Air propose de collecter des écorces de platanes afin d’établir une cartographie précise de la pollution aux particules fines métalliques liée majoritairement à la circulation automobile, et de mesurer son évolution. Les échantillons sont à envoyer à l’IPGP, où seront faites les analyses magnétiques et chimiques de détection de cette pollution.

lire plus