Réunis le 22 février dernier à l’amphi Buffon, chercheurs et citoyens ont débattu pour proposer une contribution au Grand Débat national sur le thème Environnement et santé. 170 personnes dont une proportion importante d’étudiants (environ 30 %) s’étaient inscrits à ce débat et ont largement participé.

Animation du débat

Les 3 thèmes du débat ont été animés par des chercheurs de chaque thématique issus des universités Paris Descartes, Paris Diderot et de l’IPGP.

Thème 1 : ville et sa périphérie durables et la santé

Que les entreprises soient actrices de la promotion des déplacements à vélo : octroi de primes, organisation de trajets groupés

  • Améliorer la gouvernance à l’échelle de la métropole pour une meilleure cohérence des actions relatives à la mobilité et à l’aménagement urbain
  • La réflexion sur la mobilité en ville doit être multimodale : associer parkings/gares/déplacements doux et espaces de co-working/télétravail
  • Améliorer les aménagements pour la sécurité et la cohabitation des différents modes de déplacement : vélos/trottinettes/piétons et notamment en empiétant sur les espaces dévolus au stationnement des véhicules
  • Repenser la place du piéton en ville : amélioration des trottoirs, cohabitation avec vélos, trottinettes et autres modes de déplacements doux.
  • Développer les déplacements fluviaux quand c’est possible.
  • Repenser la place de la nature en ville. Réduire l’occupation des voitures.

Lire le propos liminaire sur ce thème : PDF iconVille et périphérie durables(666.43 Ko)

 

Thème 2 : notre alimentation et nos produits de consommation

Agriculture

  • Revenir à une agriculture paysanne (permaculture, élevage et cultures associés sur une même exploitation, autorisation d’utiliser ses propres graines…..) mais en tirant profit des avancées technologiques.
  • Diminuer la consommation de viande, ce qui réduit la consommation d’eau et libère des terres agricoles
  • Pour favoriser les circuits courts, revoir la régulation des terres agricoles qui sont concurrencées par les projets immobiliers.

Information du consommateur

  • Nécessité d’une meilleure information du public en ayant accès à des sources d’informations fiables pour éviter les peurs injustifiées
  • Disposer d’un code couleur simple rendant compte de la qualité des aliments : au-delà du Nutriscore qui existe déjà, aller vers un Toxiscore rendant compte des niveaux de contaminants. Avoir une instance scientifique indépendante qui élabore ce Toxiscore
  • Avoir plus de transparence sur la qualité des repas et avoir plus de temps dédié aux repas dans le cadre de la restauration scolaire et en entreprise.

Initiatives individuelles et collectives

  • Etre acteur de nos changements de consommation grâce à une meilleure information, pour forcer les industriels et distributeurs à revoir/adapter leur offre
  • Inciter les mutuelles à investir dans la promotion de l’alimentation saine en mobilisant des fonds pour la formation et l’information dans un souci de prévention.
  • Impliquer le CSE (ex CHSCT) dans la question de l’alimentation saine pour une meilleure information du personnel dans les collectivités.

Lire le propos liminaire sur ce thème : PDF iconNotre alimentation et nos produits de consommation(61.15 Ko)

 

Thème 3 : nos déchets

Application de la loi de transisition énergétique

  • Imposer le recyclage et non laisser certaines sociétés pousser à l’incinération pour alimenter leurs incinérateurs.
  • Le décret 5 flux devrait être contraignant notamment dans les établissements administratifs, la restauration collective.

Recyclage et valorisation

  • Nécessité de poursuivre la sensibilisation du jeune public pour que rentrent dans les mœurs le recyclage et que s’impose une responsabilisation écologique.
  • Améliorer la gestion du compostage en ville au niveau de l’habitat collectif.
  • Valoriser le recyclage du plastique (ex : « precious plastic »)
  • Responsabiliser les consommateurs.

Emballages

  • Diminuer les emballages par le biais d’une TVA réduite pour les produits non emballés.
  • Interdire le suremballage.

Gestion des déchets

  • Au-delà des actions individuelles, soutenir par un financement participatif les associations qui s’engagent dans la gestion des déchets.
  • Mieux accompagner les PME-TPE dans la gestion de leurs déchets diffus.

Lire le propos liminiare sur ce thème : PDF iconDéchets et économie circulaire(70.86 Ko)

À lire aussi

Naissance d’une université européenne

Naissance d’une université européenne

Depuis octobre 2018, Université de Paris est engagée dans un projet de création d’un campus interuniversitaire européen, aux côtés de six autres universités européennes, en réponse à l’appel à projets de la Commission Européenne. Récemment baptisée Circle...

Bienvenue au POP !

Bienvenue au POP !

Le nouvel espace collaboratif POP, pour "Place O Projet", a ouvert ses portes mardi 17 septembre sur le campus des Grands Moulins. Cet espace ouvert à toute la communauté universitaire, vise à stimuler l’esprit d’entreprendre et la créativité de chacun·e...