Comment la santé publique, les hôpitaux et leur personnel font face à la pandémie de COVID-19 ? Une recherche internationale pour partager les leçons apprises de l’expérience est menée par Valery Ridde, Directeur de Recherche en Santé Publique au laboratoire CEPED (IRD/Université de Paris). HoSPiCOVID est l’un des quinze projets d’Université de Paris lauréats de l’appel ANR flash Covid-19 lancé durant le confinement.

Le centre hospitalier universitaire de Sainte-Justine à Montréal (Canada) est l’un des 7 hôpitaux partenaires du projet HoSPiCOVID.

Au-delà de l’essentielle recherche biomédicale, il est impératif que la pandémie de COVID-19 soit étudiée sous l’angle de son impact sur la santé publique, les hôpitaux et les professionnels. 
En effet, une grande partie des efforts actuellement mis en œuvre dans le monde visent à réduire le fardeau de la COVID-19 sur les systèmes de santé et le personnel mis à rude épreuve depuis ses débuts. L’expérience de la Chine a montré qu’environ 14 % des cas de COVID-19 nécessitent une hospitalisation et environ 5 % des soins intensifs et une ventilation mécanique. Des milliers de professionnels de la santé ont déjà été victimes de la COVID-19. Cependant, très peu de recherches ont encore été entreprises dans le monde pour en comprendre l’impact sur les systèmes de soins et de santé publique et leurs professionnels.

Il est urgent de comprendre comment les institutions de santé publique, les hôpitaux et leur personnel font face à la crise actuelle. HoSPiCOVID est ainsi au cœur de l’étude de la résilience des systèmes de soins et de santé publique. Cette notion de résilience fait référence à la capacité d’adaptation et de transformation de ces systèmes afin de garantir un accès aux soins de qualité pour tous dans ce contexte de crise.

L’équipe de recherche est composée de spécialistes internationaux et nationaux en épidémiologie, médecine, santé publique, sciences sociales et géographie issus de douze institutions partenaires à travers six pays : Brésil, Canada, Chine, France, Japon et Mali. 

L’objectif d’HoSPiCOVID est de développer une stratégie efficace de transfert des connaissances pour partager les leçons apprises entre les pays. Ces leçons porteront sur la manière dont les institutions de santé publique, les hôpitaux et leur personnel ont fonctionné dans six pays différents, pour faire face et s’adapter à la pandémie afin de garantir l’accès à des soins de qualité pour tous.

 

En savoir plus

u-paris.fr/hospicovid

À lire aussi

L’identité au croisement des disciplines

L’identité au croisement des disciplines

L'identité. Dictionnaire encyclopédique vient de paraître chez Gallimard, coordonné par le Labex Who Am I et sous la direction du philosophe Jean Gayon. Parmi plus de 120 contributeurs mobilisés sur ce projet unique, des chercheurs en expliquent...