Mehdi Damerdji succède à Audrey Descols aux fonctions de vice-doyen étudiant de la Faculté Sociétés et Humanités pour un mandat de deux ans. Il a pour missions principales de représenter les étudiants et de travailler avec la gouvernance et l’administration à l’amélioration des conditions d’études et de vie sur les campus d’Université de Paris.

 

Quel est votre parcours universitaire ? 

J’ai d’abord suivi une première année de PACES à l’université Pierre et Marie Curie, devenue Sorbonne Université avant de rejoindre Université de Paris pour y poursuivre des études en Economie-Gestion. Je suis actuellement en troisième année de Licence.

 

Pourquoi souhaitiez-vous devenir Vice-Doyen ?

Je me suis toujours engagé dans la vie associative dès ma première année de licence. J’ai par la suite occupé la présidence de l’association Community (organisation d’événements d’intégration et de maraudes) durant le mandat 2019-2020 et été trésorier de l’association l’Optimiste promouvant l’art et la culture dont j’ai occupé la vice-présidence durant le mandat 2020-2021.

En m’engageant ainsi, je me suis découvert l’envie d’inclure les étudiants dans une dynamique d’intégration à l’université mais aussi de les représenter et de me battre pour améliorer leurs conditions d’études et leur bien-être en général.

Après avoir été titulaire à la Commission Formation de la Faculté Sociétés et Humanités pour le mandat 2021-2023 mais également suppléant au Conseil de Gestion de la Faculté de Droit d’économie et de gestion, j’ai naturellement souhaité pousser mon engagement en devenant Vice-Doyen Étudiant pour représenter un plus grand nombre d’étudiants.

 

Quels projets envisagez-vous de mener au sein de votre Faculté ? Quels sont les sujets qui vous tiendront particulièrement à cœur ?

 J’aimerais avant tout sensibiliser les étudiants à la lutte contre toutes formes de discriminations et de violences sexuelles afin que nous puissions tous étudier dans un environnement sain et épanouissant. 

Il me semble également important d’améliorer l’aménagement des campus et l’offre de restauration, ou encore de faciliter le travail des associations qui sont au cœur de la vie étudiante. Elles fournissent de gros efforts pour aider et intégrer les étudiants. 

De même, je souhaiterais contribuer à la dynamique Alumni pour faciliter l’insertion professionnelle des étudiants.

Enfin, j’aimerais porter une attention particulière aux enjeux environnementaux. En tant qu’étudiants, il en va de notre avenir et il est important que nous contribuons à faire bouger les choses.

 

 

Pour lui écrire :
mehdiaminedamerdji@hotmail.fr

À lire aussi