Dans la continuité de la vague 1 de l’appel à projets IReEL, la vague 2 de ce même appel à projets a pour but de permettre aux étudiant·e·s attiré·e·s par la recherche dès le premier cycle, d’être initié·e·s à la pratique et aux méthodes de la recherche pour contribuer à la construction de leur projet personnel et professionnel, gage de réussite.

L’objectif opérationnel de l’action consiste à mettre en place un ensemble de programmes d’Initiation à la Recherche En Licence (IReEL) ouverts aux étudiant·e·s de deuxième et de troisième année de licence

Six projets ont été sélectionnés pour un montant global de financement à hauteur de 57 806 €.

 

Projets lauréats

 

FACULTÉ DES SCIENCES

 

Anne COUEDEL-COURTEILLE, UFR Sciences du Vivant
Projet Conférence interdisciplinaire (CID) – enveloppe de 5 602 €

Ce projet, qui constituait l’axe 2 du projet DireSBio (IREeL vague 1), a été mis en œuvre au semestre 1 de l’année Universitaire 2020-2021 pour des étudiants de L2 et de L3 du parcours B2IP de la Licence Sciences, Technologies, Santé mention Sciences de la vie. Il propose aux étudiants d’organiser une conférence interdisciplinaire sur un thème d’intérêt sociétal et à visée grand public, avec 3 intervenants de disciplines différentes.

 

FACULTÉ SOCIÉTÉS ET HUMANITÉS

 

Guillaume RICHARD, Faculté Droit Économie Gestion
Projet Atelier d’initiation à la recherche juridique en licence de droit – enveloppe de 10 600 €

La vocation professionnelle de l’enseignement dans les filières juridiques structure une partie des études de droit et de ses débouchés, en particulier pour les étudiantes et étudiants se destinant aux professions du barreau ou de la magistrature, et correspond à la dimension pratique du savoir juridique. Mais les départements juridiques développent également une intense activité de recherche qui reste souvent mal connue des étudiants avant le niveau Master 2, faute de réelle confrontation avec les résultats de ces recherches en licence. Le projet consistera à créer un atelier d’initiation à la recherche adossé à la licence de droit, pour les étudiantes et étudiantes de deuxième et troisième années de licence, afin de leur proposer une première approche active de la recherche, utile à ceux et celles qui se destinent à intégrer un Master incluant la réalisation d’un mémoire de recherche, mais destinée aussi à faire connaître plus largement auprès du public étudiant les méthodes de recherche des enseignants-chercheurs en droit.
L’atelier, ouvert à des étudiants volontaires de deuxième et de troisième années de licence en droit de l’Université Paris Cité, proposera un cycle leur permettant de se familiariser avec la recherche universitaire dans les domaines juridiques. Structuré sur le format de l’atelier « clinique juridique », qui permet aux étudiants de participer à des activités pratiques de conseil et d’aide juridiques, cet atelier « jeunes chercheurs » sera évalué et valorisé par des ECTS dans le cadre des enseignements complémentaires des semestres S4, S5 ou S6.

 

Damien BESANCENOT, Faculté Droit Économie Gestion
Projet Étudier en Licence et s’Initier à la Recherche en Économie (ELIRE) – enveloppe de 3484 €

Ce projet s’inscrit comme une charnière entre le dernier semestre de la L3 – fin de cycle de la licence – et l’un des M1 d’économie de l’université. L’objectif est de créer un lien entre le mémoire d’économétrie de S5 et le cours d’initiation à la recherche de M1 en créant un parcours ou l’étudiant qui aura réalisé un travail encadré de L3 particulièrement remarquable sera immergé dans le fonctionnement d’un laboratoire (le LIRAES, cf Infra) et découvrira l’activité du chercheur, développera une activité de recherche et sera amené à restituer ses résultats lors d’un workshop en début d’année universitaire suivante.
Le public visé par le projet est constitué d’étudiants de L3 à qui seront proposés des stages rémunérés de 4 semaines sur une période de début juin à mi-juillet au sein du LIRAES.
Le projet permet également de sensibiliser l’ensemble des étudiants de L3 à la recherche lors du workshop final qui sera tenu lors des journées de rentrée et permettra aux stagiaires de présenter leurs résultats devant leurs pairs.

 

Damien VITIELLO, UFR STAPS
Projet Pour une recherche en STAPS (PuRes) – enveloppe de 14120 €

L’objectif de ce projet consiste à renforcer notre approche et nos pédagogies en acquérant davantage de matériels à la portée de nos étudiants afin de leur permettre d’expérimenter leur propre questionnement en lien avec la santé et l’entrainement sportif. L’approche pédagogique est d’initier les étudiants de licence STAPS à la recherche par la pratique de la recherche. Cet appel à projet serait également l’occasion de gratifier sous forme de stages les étudiants de L2/L3 APA-S et ES, désireux de se confronter aux expériences menées au sein de notre laboratoire ou de réaliser leurs propres expériences et de tester leurs propres hypothèses. Ces étudiants stagiaires seront encadrés par des enseignants-chercheurs, des ATER et thésards de l’UFR STAPS et de l’I3SP.

 

Nicolas BALLIER, UFR études anglophones
Projet Initiation interdisciplinaire au deep learning pour le traitement automatique des langues (ideel)
– enveloppe de 10 K€

Ce cours vise à la transmission des compétences initiales pour la soumission d’abstract à des conférences dans le domaine des humanités numériques et du traitement automatique des langues. On cherchera à décrire les problématiques linguistiques et les jeux de données envisagés pour les analyser, décrire ces données et établir les traitements automatiques nécessaires, au besoin par la réplication d’expériences.

 

FACULTÉ DE SANTÉ

Isabelle Margaill, UFR de Pharmacie
Projet Promotion des parcours Recherche à la Faculté de Pharmacie de Paris – enveloppe de 14 k€

Le projet s’intègre dans la démarche de l’UFR de Pharmacie visant à promouvoir la recherche à travers des formations précoces par et pour la Recherche qui s’appuient sur deux voies : le Parcours d’Initiation à la Recherche (PIR) et la filière Pharmasciences.

• Le Parcours d’Initiation à la Recherche (PIR) est un parcours facultatif intégré au cursus des études de pharmacie. Le suivi de ce parcours en parallèle de la validation du cursus pharmaceutique est un prérequis pour l’accès à différents Master 2 à finalité recherche ou professionnelle.
Les étudiants motivés par ces parcours candidatent dans l’une de ces thématiques en sélectionnant au minimum 2 UMR (Unité Master Recherche, chacune équivalant à 6 ECTS, devant être validée par une moyenne de 10/20 minimum). En plus de ces UMRs, un stage de recherche en laboratoire de 6 à 8 semaines est réalisé avec rédaction d’un mémoire et soutenance orale.

• La filière Pharmasciences est une filière locale de formation précoce par et pour la recherche à la Faculté de Pharmacie de Paris. Vingt étudiants sur 50 candidatures en moyenne sont sélectionnés en post-PACES/PASS. Ils suivent alors une formation précoce et pluridisciplinaire sous forme d’un cursus mixte “pharmaceutique” (en vue d’un doctorat en pharmacie) et “scientifique” (en vue d’un doctorat d’université) de haut niveau (PharmD/PhD).
Ce double cursus « PharmD/PhD » porte à la fois sur la physique, la chimie, les mathématiques, les statistiques et la biologie fondamentale, en insistant sur l’interdisciplinarité. Les étudiant.e.s Pharmasciences sont affecté.e.s à un groupe ED/TP spécifique, permettant l’organisation de 25h d’enseignement par semestre et d’un stage par an. Cet enseignement spécifiquement organisé pour les étudiants de Pharmascience est organisé autour de :
1 – Une formation scientifique fondamentale pluridisciplinaire théorique,
2- des ateliers de travail,
3 – une formation pratique.

À lire aussi

Le Deeptech Tour 2024 arrive à Paris !

Le Deeptech Tour 2024 arrive à Paris !

Créer des ponts entre le monde de l’entrepreneuriat et celui de la recherche, c’est le rôle du Deeptech Tour. Organisée par Bpifrance, cette tournée des campus français vise à réunir l’écosystème universitaire, les acteurs économiques locaux et les structures...

Mesurer la pollution de l’air dans l’écorce des platanes !

Mesurer la pollution de l’air dans l’écorce des platanes !

Le projet de science participative Ecorc’Air propose de collecter des écorces de platanes afin d’établir une cartographie précise de la pollution aux particules fines métalliques liée majoritairement à la circulation automobile, et de mesurer son évolution. Les échantillons sont à envoyer à l’IPGP, où seront faites les analyses magnétiques et chimiques de détection de cette pollution.