L’étude CASCADE (dépistage du CAncer du Poumon par SCAnner faible DosE), promue par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, est une étude « en vraie vie » conduite par des équipes de recherche d’Université Paris Cité et de l’AP-HP, ayant pour objectif principal la validation des modalités de lecture des scanners : un seul radiologue, formé au dépistage, confronté à une double lecture par experts, comme dans les études qui ont démontré un bénéfice du dépistage.

Cette étude d’implémentation évaluera également le rôle de l’intelligence artificielle pour la détection des anomalies. L’adhésion au dépistage, son impact sur le sevrage tabagique, le retentissement psychologique et les coûts induits seront évalués dans une population féminine à risque de cancer du poumon.

Faisant écho au communiqué de la HAS du 1er février 2022, cette étude pilote permettra de répondre à des questions méthodologiques et organisationnelles, un préalable nécessaire avant la mise en place d’un dépistage organisé, qui pourra bénéficier plus largement à la population à risque, qu’elle soit féminine ou masculine.

L’objectif est d’inviter des femmes, entre 50 et 74 ans, à bénéficier d’un scanner thoracique si elles sont fumeuses ou ex-fumeuses. Ce scanner permettra le dépistage de plusieurs pathologies liées ou favorisées par le tabac : cancer pulmonaire mais aussi maladie coronaire, emphysème ou encore ostéoporose. Cette étude se déroulera dans quatre villes françaises : Paris, Rennes, Grenoble et Béthune où plusieurs modes d’invitation au dépistage seront testés, dont une invitation jointe à celle du dépistage par mammographie du cancer du sein.

L’étude sera menée en collaboration avec les Centres Régionaux de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) des villes concernées.

L’objectif est de recruter 2 400 femmes sur une durée de 2 ans.

Une campagne d’information sera déployée dans les semaines à venir. A partir du 8 mars 2022, les femmes intéressées par cette étude pourront contacter le numéro d’appel national (06.15.06.58.35) ou adresser un email à l’adresse suivante : cascade.cch@aphp.fr.

Le protocole de cette étude a été approuvé par la CNIL et le Comité de Protection des Personnes Sud-EST I.

  • Coordination : Dr Hendy Abdoul, Pr Jean-Marc Treluyer (AP-HP / Université Paris Cité), URC-CIC Paris Centre
  • Investigatrice principale : Pr Marie-Pierre Revel (AP-HP / Université Paris Cité), service radiologie A, hôpital Cochin AP-HP
  • Responsable scientifique : Pr Marie Wislez (AP-HP / Université Paris Cité), service pneumologie, hôpital Cochin AP-HP
  • Etude Médico-économique : Pr Isabelle Durand-Zaleski (AP-HP / Université Paris Cité), URCEco, hôpital de l’Hôtel Dieu AP-HP

 

À lire aussi

Instituts hors murs : du laboratoire au patient

Instituts hors murs : du laboratoire au patient

A sa création, il y a trois ans, la Faculté de Santé d’Université Paris Cité a souhaité impulser une synergie sur son territoire de recherche de plus de 200 équipes et s’étendant sur l’ensemble de Paris. Pour cela, elle a initié la création d’Instituts Hors Murs....

Premier séisme de magnitude 5 « entendu » sur Mars

Premier séisme de magnitude 5 « entendu » sur Mars

Un « tremblement de Mars », de magnitude estimée à 5, a fait vibrer la planète rouge dans la nuit du 04 au 05 mai 2022. L’instrument français SEIS, déployé sur le sol par l’atterrisseur InSight de la NASA, était aux premières loges pour l'enregistrer. Les équipes du...