Labellisée en janvier 2024 « Compétences et métiers d’avenir » par le plan d’investissement France 2030, l’Académie spatiale d’Île-de-France organise sa toute première École d’été, la Junior Space Academy. Du 17 au 21 juin 2024, cet événement réunira 30 étudiantes et étudiants de licence des établissements franciliens passionné·es par le domaine de l’Espace. Il débutera le lundi 17 juin de 18h30 à 19h30 par une conférence grand public d’Érika Vélio, ingénieure d’assurance produit et cheffe d’équipe à Airbus Defence and Space aux Pays-Bas, marraine de cette école d’été qui portera sur le thème « Un espace de transmission affranchi pour une reconstruction ».

© Académie spatiale d’Île de France

L’Académie spatiale d’Île-de-France, dirigée par Philippe Keckhut, géophysicien à l’UVSQ, réunit de nombreux établissements de l’enseignement supérieur et organise une école d’été, la Junior Space Academy, pour les étudiantes et étudiants de licences1.
La Junior Space Academy, sous la responsabilité de Laurence Croizé, ingénieure au Département d’optique de l’ONERA, présentera les métiers du spatial, du monde académique et de l’industrie ainsi que les formations associées en Île-de-France. Lors de cette semaine thématique, les participantes et participants auront l’occasion de :
• Découvrir les coulisses des géants du spatial : visites des équipements et plateformes de l’ONERA, du Laboratoire atmosphères et observations spatiales (LATMOS – Sorbonne université/UVSQ/CNRS), de l’Institut d’astrophysique spatiale (IAS – Univ. Paris-Saclay/CNRS), de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP – Université Paris Cité) et du Laboratoire interuniversitaire des sciences atmosphériques (LISA – UPEC/UPC/ CNRS) et du Campus Spatial à l’UPEC et d’entreprises renommées telles qu’Airbus, Thales et Safran ;
• Discuter des enjeux du spatial : présentations et conférences de thématiques variées comme l’exploration et l’innovation spatiales, la prise en compte des impacts environnementaux, le droit du spatial et bien plus encore ;
• Rencontrer les acteurs et actrices de la filière : échanges avec des professionnel·les, partage d’expériences et découverte des nombreux métiers du spatial.
En organisant cette première édition de la Junior Space Academy, l’Académie spatiale d’Île-de-France souhaite sensibiliser les jeunes à la richesse et à la diversité des métiers du spatial, mais aussi identifier et accompagner les talents qui contribueront aux innovations spatiales de demain. Cette initiative s’inscrit dans une dynamique régionale forte, qui fait de l’Île-de-France un pôle spatial majeur.

 

À propos de l’Académie spatiale d’Île-de-France
Née en janvier 2024, l’Académie spatiale d’Île-de-France est un projet labellisé de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et métiers d’avenir » du plan d’investissement France 2030 qui vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir dans le domaine du spatial sur tout le périmètre francilien. Sa mission consiste à fédérer, améliorer et diffuser l’offre de formation de façon à répondre aux besoins du domaine spatial régional, l’Île-de-France étant la première région d’implantation des établissements de la filière et la deuxième région employeuse dans le domaine (1/4 des effectifs nationaux). Elle propose des métiers variés largement ouverts aux carrières féminines.
L’Académie spatiale d’Île-de-France rassemble huit établissements d’enseignement supérieur et de recherche franciliens : l’Université Paris-Saclay, l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), Sorbonne Université, l’Université Paris-Sciences-Lettres (PSL), l’université Paris Cité, l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC), l’Institut Polytechnique de Paris et l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA). https://academiespatiale.fr/

 

À lire aussi

À vos marques !

À vos marques !

Endurance, force, souplesse et équilibre… L’application Tous en forme permet de tester rapidement sa condition physique. Un moyen de prévention dans un contexte où sédentarité et inactivité menacent la santé publique. Téléchargez l'application dès maintenant : sur...

lire plus
La recherche au coeur des formations en sciences du sport

La recherche au coeur des formations en sciences du sport

Associées par définition au sport, les filières STAPS accordent une grande place aux sciences et à la recherche. Les bâtiments de l’UFR STAPS, rue Lacretelle à Paris, abritèrent, à partir de 1928, le premier Institut régional d’éducation physique. De juin à septembre...

lire plus