Lionel Rougé est le premier diplômé de doctorat d’Université de Paris par validation des acquis de l’expérience.

Lorem ipsum

Dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim.

© Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing

Un parcours d’excellence : plus de 13 ans d’expérience de recherche scientifique en biologie structurale

Diplômé d’une école d’ingénieur en biotechnologie en 2004 à Marseille, Lionel Rougé reçoit rapidement des propositions professionnelles à l’étranger. Il décide de saisir l’opportunité et met son projet de doctorat entre parenthèses. Il débute alors sa carrière en Californie, chez Pioneer Hi-Bred Int’l (Filiale de Dupont de Nemours), en tant qu’ingénieur de recherche. Il travaille sur le développement d’organismes génétiquement modifiés pour l’industrie agroalimentaire.

En 2006, Lionel Rougé intègre Genentech. C’est l’une des plus importantes entreprises de biotechnologie dans le monde. Genentech appartient au groupe Roche, un leader mondial de l’industrie pharmaceutique et du traitement des cancers.

La mission de son département de biologie structurale est d’étudier le mécanisme d’action de molécules capables d’inhiber le développement de pathologies, en utilisant des technologies de pointe, notamment la cristallographie, la résonance magnétique nucléaire ainsi que la cryo-éléctromicrosocopie. En tant que chargé de recherche sénior, il a contribué au développement de molécules, donnant lieu aujourd’hui à des essais cliniques.

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), un challenge personnel

Pendant plusieurs années, Lionel Rougé s’interroge sur sa détermination à rédiger une thèse et à candidater à une validation des acquis de l’expérience doctorale. Il souligne que l’industrie biotechnologique est un environnement extrêmement dynamique et exigeant. Il jongle régulièrement avec les différentes missions de laboratoire, très chronophages, ce quilui laisse peu de temps pour prendre du recul et s’attacher à dégager et résoudre des problématiques spécifiques.

Au fil des années, il développe son approche scientifique et fiabilise sa maitrise de la méthodologie. Il commence par mener, de façon autonome, des plans de recherche et de développement en biologie structurale avant de se lancer en 2017 dans le parcours de validation des acquis de l’expérience : « La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) était un challenge personnel que je me sentais prêt à relever. Il était important pour moi de légitimer mes nombreuses années de travail, mes recherches scientifiques et marquer un tournant dans ma carrière. »

Et c’est tout naturellement qu’il choisit Université de Paris : « J’ai fait le choix de rejoindre l’école doctorale Bio Sorbonne Paris Cité qui offre aux futurs doctorants une palette très étendue de domaines qui couvrent la plupart des disciplines de la Biologie. Le Service de la Formation Professionnelle et Continue a partagé mon enthousiasme et m’a conforté dans ce choix». 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), une aventure intense et bénéfique

En avril 2018, Lionel Rougé, commence la rédaction de sa thèse « Study of the intramolecular activation mechanism of the deubiquitinase USP7 ». Il écrit, pendant plusieurs mois, le manuscrit qui cristallise ainsi ses 13 années d’expérience et son évolution en tant que chercheur en biologie structurale ; un travail de longue haleine, dans lequel l’accompagnent les équipes de l’Université : «  J’ai obtenu les retours et le soutien que j’attendais de la part du Service de la Formation Doctorale (SFD) de la DRIVE (Direction de la Recherche, de l’Innovation, de la Valorisation et des Etudes doctorales), de mon référent scientifique, Daniel LADANT chercheur à l’institut Pasteur, et de ma référente méthodologique, responsable du bureau VAE au sein du service de la formation professionnelle. L’accompagnement est très précieux dans ce type de démarche. Cela l’était d’autant plus que j’habitais à San Francisco aux Etats-Unis. »

En effet, l’enseignant référent est là pour s’assurer de l’excellence au niveau disciplinaire. Il accompagne le candidat pour présenter la cohérence et l’originalité de ses travaux de recherche déjà réalisés.

Le bureau de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE),  garantit l’orientation du candidat et informe les écoles doctorales de la procédure à suivre. Il opère aussi un accompagnement méthodologique.

La responsable du bureau VAE au sein du service de la formation professionnelle (SFPC) revient sur l’accompagnement sur-mesure dont bénéficient les candidats : « Pour Lionel, nous avons adapté nos ateliers à sa situation géographique et son fuseau horaire. Régulièrement, le travail se faisait en visio-conférence, en trinôme avec Daniel LADANT. Il y a évidemment beaucoup de relectures échangées par mail pour un accompagnement sur-mesure. Le processus peut être plus ou moins long en fonction du travail à fournir.»

Le 17 septembre 2019, l’entretien avec le jury est couronné de succès.

Lionel Rougé s’est vu délivrer son diplôme de doctorat en « Biologie Cellulaire et Moléculaire»

Lionel Rougé précise que la démarche de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), lui a permis de prendre du recul sur sa pratique quotidienne de la recherche. Elle a été, pour lui, l’occasion de revenir sur son parcours, ses connaissances et ses compétences. C’est aussi un moment privilégié qu’il a utilisé pour approfondir des lectures scientifiques, reconsidérer des paramètres techniques et envisager de nouvelles pistes de recherche.

Pour réussir la démarche de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), il conseille aux futurs candidats de pleinement murir leur projet en amont : « Il faut une certaine discipline de travail et il est vital d’y consacrer des journées entières. Profiter de quelques heures, le soir, ne permet pas de se plonger de façon optimale dans ce vaste travail. Egalement, au préalable, je conseille de discuter de la faisabilité du projet avec ses proches. Le quotidien est amené à changer et le soutien familial est important. » 

Lionel Rougé est fier du chemin parcouru. Il témoigne également de la reconnaissance de ses collègues quant au travail colossal qu’il a mené. L’obtention du doctorat a conduit à un changement implicite de statut dans son équipe. Sa confiance personnelle s’est également renforcée. Il sort pleinement enrichi de cette expérience.

Désormais, les postes à responsabilité managériale, en recherche et développement, sont aussi plus accessibles. De nouvelles opportunités s’ouvrent pour ce jeune docteur d’Université de Paris.

À lire aussi