Mardi 8 décembre 2020 a eu lieu le lancement officiel du projet SMARTS-UP (Student-centered iMproved Active Research-based Training Strategy at Université de Paris).

Un projet structurant pour Université Paris Cité

A l’occasion du lancement de SMARTS-UP, la Présidente Christine Clerici a mis en lumière le caractère structurant de SMARTS-UP pour Université Paris Cité : un projet transfacultaire, pluridisciplinaire, à l’échelle de l’établissement.

« Les appels à projets SFRI et IDéES réunissant uniquement les 20 établissements labellisés IdEX ou Isite, ont permis de distinguer Université Paris Cité qui, de par la qualité de ses projets SMARTS-UP et STAND-UP, a ainsi pu récolter le 2ème financement de 41 millions d’euros. Une reconnaissance clef dans la perspective de la candidature d’Université Paris Cité à la labellisation IdEx définitive prévue à l’automne prochain » explique Christine Clerici.

Au total, ce sont 21 millions d’euros de financement disponible pour SMARTS-UP. Financement dont la pérennité est liée à la confirmation d’Université Paris Cité dans l’IdEX.

 

L’équipe projet opère selon 3 axes :

  • Enrichissement de la formation des étudiants en Master et des chercheurs en Doctorat sur des compétences transversales telles que gestion de projet et collaborations internationales, éthique et intégrité scientifique, communication, gestion des données, science ouverte, esprit d’entreprise,
  • Accroissement de l’internationalisation des formations en Master,
  • Renforcement les liens entre les équipes pédagogiques.

SMARTS-UP est l’occasion de renforcer et d’améliorer l’offre de formation, de favoriser les interactions entre équipes pédagogiques au sein et entre les EUR tout en y associant les services supports d’Université Paris Cité.

SMARTS-UP compte aujourd’hui 21 EUR – 19 issues du projet (voir liste ci-dessous)- et 2 préexistantes GENE (Génétique et Épigénétique Nouvelle École) et EURIP (École Universitaire de Recherche Interdisciplinaire de Paris) réunissant près de 40% des étudiants en Master et 75% des doctorants.

« A horizon 2025 tous les doctorants seront concernés » précise Christine Clerici qui insiste par ailleurs sur « l’impact du regroupement des formations par EUR sur la lisibilité et l’attractivité de nos formations, notamment à l’international ».  

 

Un plan d’actions initié rapidement

Dans un tout premier temps, les bourses de mobilités entrantes et sortantes vont être mises en place. Elles viendront s’ajouter aux bourses de mobilités entrantes (MIEM) financées par l’IdEX et dont la date butoir de dépôt des dossiers a été fixée au 1er février 2021.

Sur l’internationalisation, toutes les EUR sont concernées et peuvent s’appuyer sur de nombreuses initiatives préexistantes (doubles diplômes, cours en anglais, écoles thématiques…).

Pour les formations transversales certaines existent déjà (éthique, sciences des données). La majorité des EUR est intéressée par des formations mutualisées, certaines seront tout de même spécifiquement adaptées aux besoins de chaque EUR.

« Ces formations transversales font écho à des actions Université Paris Cité, des synergies sont à envisager ! » ajoute Christine Clerici.

En effet, des formations transversales sur l’intégrité scientifique sont envisagées alors que parallèlement le comité éthique et intégrité scientifique d’Université Paris Cité vient d’être installé. Par ailleurs, des formations en sciences ouvertes sont à l’étude et une Charte sur la science ouverte à Université devrait être adoptée en 2021.

En ce qui concerne la communication, une page de présentation de SMARTS-UP sera mise en ligne et les EUR doivent à présent s’outiller.

Liste des 19 EUR SMARTS-UP
  • EUR AntiRes1 : Erick Denamur, Sylvie van der Werf, Isabelle Verstraete
  • EUR BiGenMed2 : Catherine Etchebest, Antonio Rausel
  • EUR BME@UP3 : Samuel Bottani, Sophie Bernard, Catherine Oppenheim
  • EUR Chemistry : Vincent Noel
  • EUR EASCGP4 : Cécile Sakai, Gilles Guiheux
  • EUR EPU5 : Antoine Kouchner, Marc Chaussidon
  • EUR InnovMat6 : Christian Ricolleau, Florence Gazeau
  • EUR ITC7 : Jean Soulier, Mireille Viguier, Eric Tartour
  • EUR MCC8 : Anne-Claude Camproux, Michel Vidal
  • EUR METOD9 : Agnès Lehuen, Christophe Magnan
  • EUR NeuroParis10 : Mehrnaz Jafarian-Tehrani, Philippe Gorwood
  • EUR Paris Math Info11 : Arnaud Durand, Olivier Carton
  • EUR PGSL12 : Anne Abeille, Aimée Lahaussois
  • EUR PPSH13 : Phillipe Ravaud
  • EUR PsyParis14 : Arnaud Cachia
  • EUR QuanTech15 : Sara Ducci, Frédéric Magniez
  • EUR SMS16 : Hang Korng EA, Christian Roux
  • EUR SOMES17 : Petia Koleva, Yorgos Rizopoulos
  • EUR TRANSITION18 : Nathalie Blanc

1 Antimicrobial resistance: from molecular mechanisms to clinical trials

2 Education program in bioinformatics and genomics of human health and disease to meet the challenges of personalized medicine

3 BioMedical Engineering at Université Paris Cité

4 East Asian Studies in Global and Cross-disciplinary Perspective

5 Earth, Planets, Universe

6 Condensed, soft matter and innovative materials

7 Thérapies Innovantes en Cancérologie

8 Médicament : de la conception à la clinique / Drug: from design to clinic

9 METabolism, Obesity, Diabetes

10 Neurosciences Université Paris Cité

11 Mathematics and Computer Science at Université Paris Cité

12 Paris Graduate School in Linguistics

13 Paris School of Public Health

14 Paris Graduate School of Scientific Psychology

15 Technologies quantiques

16 EUR en Sciences Musculo Squelettiques

17 Soutenabilité, Organisations, Modèles Économiques et Systèmes

18 Sciences de la soutenabilité : gérer les transitions socio- écologiques et socio-techniques

 

À lire aussi

Pause, un programme pour se reconstruire

Pause, un programme pour se reconstruire

Dans le cadre du programme PAUSE, lancé par le Collège de France, Université Paris Cité accompagne et accueille les chercheuses et chercheurs en danger contraint.e à l’exil. Depuis son lancement en 2017, plus de 17 chercheurs et chercheuses ont pu exercer leur activité au sein des laboratoires d’Université Paris Cité