Le saviez-vous ? La période du stage commence dès la phase de recherche. Pour prendre la mesure de l’investissement nécessaire en amont de votre stage et ne pas vous laisser dépasser par le temps, nos experts et expertes de la professionnalisation vous recommandent d’AN-TI-CI-PER !

De la phase exploratoire au premier jour de stage, il faut compter 6 à 8 mois, période durant laquelle tout étudiant et toute étudiante se doit de se documenter sur les tenants et les aboutissants du stage, d’effectuer une recherche active et d’accomplir toutes les formalités administratives et juridiques qui conduisent à la délivrance du précieux sésame, signé par toutes les parties : la convention de stage.

Nos experts et expertes de la professionnalisation sont là pour vous accompagner tout au long de cette étape qui précède l’accomplissement de votre stage en entreprise, en association ou dans un organisme public de formation de recherche, ou autre. Cette phase préparatoire contribue à la construction de votre projet professionnel et, si elle est bien menée, vous évitera bien des déboires.

 

Petit rappel des bonnes pratiques et bons réflexes à avoir

Avant le début de votre stage

Faites-vous accompagner dans votre recherche de stage

Le Pôle de l’Orientation et de la Professionnalisation peut vous accompagner dans la recherche de votre stage à travers des ateliers et des entretiens individuels en présentiel ou en distanciel.

Deux ateliers collectifs différents consacrés aux stages sont proposés de façon exclusive aux étudiants et aux étudiantes de l’université tout au long de l’année universitaire. À la fois portées sur la réglementation en matière de stage (dont les droits du stagiaire) et sur la méthodologie de recherche de stage, ces séances visent à favoriser l’échange entre pairs de niveaux et de formations différentes :

Les entretiens personnalisés d’accompagnement viennent, quant à eux, approfondir la démarche de l’étudiant :
Un entretien long de 45 minutes ayant pour but d’aider l’étudiant à faire le point sur sa situation et d’envisager avec lui la méthodologie de recherche à adopter pour trouver le stage qui lui correspond.  Un entretien flash de 20 minutes dédié à la relecture des outils de candidature (CV et lettre de motivation).

Les deux types d’accompagnement sont complémentaires. 

La programmation et l’inscription pour les entretiens et les ateliers sont accessibles depuis l’Espace Carrière Étudiant de l’université, dans les onglets « Rendez-vous » et « Évènements ». Il s’agit ici de LA plateforme qui vous permettra de consulter toutes les offres de stage proposées par nos partenaires socio-économiques onglets « Offres ».

Veillez à accomplir les formalités pédagogiques et administratives incontournables avant d’entamer votre stage

La première étape consiste à contacter le référent ou la référente stage de votre composante (gestionnaire de scolarité, gestionnaire du bureau des stages, responsable de formation, ou enseignant-référent/enseignante-référente) afin d’avoir la garantie que votre projet de stage soit accepté.

Une fois votre projet validé pédagogiquement, vous pourrez accomplir les formalités administratives inhérentes à la réalisation de tout stage, en lien avec votre scolarité. Celles-ci inclut l’élaboration de votre convention de stage , document contractuel qui précise les engagements et les responsabilités de chacune des parties (Organisme d’accueil, Université et Etudiant/Etudiante). C’est le sésame incontournable pour débuter un stage. Elle confère à l’étudiant ou à l’étudiante le statut de stagiaire et garantit une couverture, notamment en cas d’accident du travail ou de trajet, de maladies professionnelles.

À SAVOIR :

  • Sans convention de stage signée par chacune des parties, l’étudiant ou l’étudiante comme l’organisme d’accueil se mettent dans l’illégalité et peuvent être poursuivis. 
  • Si vous envisagez d’effectuer votre stage à l’étranger, vous devrez impérativement prendre contact avec le référent ou référente stage de votre composante.

Pendant votre stage

Adoptez les bons réflexes dès le premier jour de stage
  1. Informez votre enseignant-référent ou enseignante-référente (universitaire) que votre stage à débuter
  2. Rappelez-lui, par mail, les éléments clés de votre stage (missions confiées, fonction de votre tuteur au sein de l’organisme d’accueil…).
  3. Rappelez à votre tuteur (organisme d’accueil) les objectifs pédagogiques attendus de votre stage par rapport à votre formation universitaire
  4. Présentez-vous à chaque membre de l’organisme d’accueil que vous rencontrez ! Votre stage doit être un moment qui contribue à la constitution de votre réseau professionnel.
Prévenez immédiatement votre tuteur et vos référents en cas d’accident sur votre lieu de stage (ou trajet domicile-lieu de stage)

Votre tuteur (organisme d’accueil), votre enseignant-référent/enseignante-référente et votre référent ou référente stage (université) doivent immédiatement être prévenu* par mail de votre accident. Grâce à la convention de stage signée, vous n’aurez aucun frais de santé liés à l’accident de travail ou de trajet à avancer.

Il vous suffira de présenter aux praticiens de santé une feuille d’accident de travail que l’organisme d’accueil vous remettra.

*par vous ou par une tierce personne si vous êtes dans l’incapacité de le faire

À la fin de votre stage

Faites le point sur les compétences acquises lors de votre stage

Le temps consacré au bilan des compétences acquises lors de votre stage vous aidera à valoriser votre expérience professionnelle dans vos outils de candidature ou lors d’un entretien de recrutement… et, peut-être, à décrocher un emploi !

… et surtout n’oubliez pas : AN-TI-CI-PEZ ! 

Comme le rappelle Amandine Rodrigues, responsable du bureau des stages au POP « Anticiper, vous permettra de profiter pleinement de cette immersion professionnelle pour enrichir votre projet professionnel et personnel. ».

À lire aussi

Pause, un programme pour se reconstruire

Pause, un programme pour se reconstruire

Dans le cadre du programme PAUSE, lancé par le Collège de France, Université Paris Cité accompagne et accueille les chercheuses et chercheurs en danger contraint.e à l’exil. Depuis son lancement en 2017, plus de 17 chercheurs et chercheuses ont pu exercer leur activité au sein des laboratoires d’Université Paris Cité

lire plus