Alors que le projet conçu par le groupement piloté par Renzo Piano Building Workshop vient d’être retenu pour la réalisation du volet hospitalier du campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord à Saint-Ouen, Université de Paris, accompagnée par l’Epaurif, vient de publier l’avis d’appel d’offres pour le marché public global de performance pour le volet universitaire.
Cet ensemble bâtimentaire regroupera notamment des activités de recherche et d’enseignement sur une surface de plancher de 72000 m². Candidatures attendues avant le 23 avril prochain.

Une autre étape déterminante du projet a été franchie avec le lancement par Université de Paris de la consultation en vue du Marché Global de Performance pour la construction du volet universitaire. Cette étape est l’aboutissement de plusieurs mois de travail et de concertation entre l’équipe projet, le comité de pilotage et les usagers sollicités (en tout plus de 100 professionnels se sont réunis en groupes de travail pour consolider le Programme de l’opération).

La consultation est ouverte jusqu’au 23 avril 2021, date à laquelle les candidatures des groupements sont attendues.

L’université a fait le choix d’une procédure permettant à la fois de maîtriser le coût global de l’opération et d’intégrer dès la conception du futur ensemble bâtimentaire les aspects liés à son exploitation. Le futur titulaire s’engagera ainsi, entre autres, sur des performances mesurables d’efficacité énergétique et sur l’incidence écologique de son projet tant lors de la phase de construction que plus tard lors de l’exploitation du bâtiment

 

Cette procédure permet également de sécuriser le calendrier de l’opération qui prévoit l’accueil des premiers étudiants à Saint-Ouen pour la rentrée 2027.

 

Le jury de sélection des candidats se réunira à la mi-juin. Un panel constitué de représentants de la maîtrise d’ouvrage, de l’EPAURIF qui conduit l’opération, et des futurs usagers participera tout le long du processus au dialogue compétitif, qui est prévu en deux tours, afin de converger vers la meilleure offre globale.

 

La cohérence entre les projets hospitalier et universitaire est au cœur de la conception de ce nouveau campus hospitalo-universitaire. Pensée et travaillée dès le départ, elle repose, notamment, sur les études menées conjointement (intégration urbaine, mobilité et flux, impact environnemental, etc.) qui figurent aux cahiers des charges des maîtres d’ouvrage.

 

Le groupement lauréat du marché global de performance, du volet universitaire sera connu à l’issue de deux tours de dialogue, mi 2023.

 

 

 

 

 

 

Le volet universitaire sera composé d’un ensemble bâtimentaire, en liaison avec le futur hôpital :
quatre pôles fonctionnels (accueil campus, enseignement, recherche, logistique),
surface de plancher d’environ 72 000 m2 (en tranche ferme).
des surfaces dédiées à la recherche (unités mixtes de recherche, plateformes transversales, etc.) et à la formation pour les étudiants de 1e, 2e et 3e cycles en médecine et odontologie, pour les enseignements paramédicaux et soins infirmiers,
un learning center et un centre de séminaires.

À lire aussi