Earth Planets Universe

La Graduate School Earth Planets Universe a pour ambition de former des professionnel∙les dans les domaines des géosciences et de l’astrophysique, astroparticule et cosmologie.

Dans l’optique de renforcer la formation par la recherche, Earth Planets Universe dispose d’un programme combinant plusieurs parcours de masters, l’école doctorale 560 STEP’UP, mais aussi environ 100 chercheurs∙euses et 400 étudiant∙es, situés principalement dans les institutions fondatrices (l’Institut de Physique du Globe de Paris et le laboratoire Astroparticule et Cosmologie).

Présentation

La Graduate School Earth Planets Universe couvre des champs disciplinaires variés dès géosciences, à l’astrophysique jusqu’aux sciences spatiales. Elle partage une culture scientifique commune, posent des questions similaires et utilisent des méthodes et des technologies complémentaires.

Au travers d’approches combinant la physique, la chimie, les observations à long terme et des flux de données massives, l’objectif est de former des étudiant∙es pour devenir des ingénieur∙es et des scientifiques de premier plan dans l’étude de systèmes naturels complexes.

Dans une volonté de développer la formation par la recherche, la Graduate School Earth Planets Universe offre une part croissante de « cursus sans frontières », en partenariat avec des universités et laboratoires internationaux de renom.

Site internet

www.univearths.fr

Contact

Formulaire de contact
Adresse
Institut de Physique du Globe de Paris
1, rue Jussieu
75238 Paris cedex 05
Téléphone
+33 (0)1 83 95 74 34

Masters

Les formations proposées dans le Master Sciences de la Terre et des Planètes, Environnement (STPE) s’adressent à des étudiant∙es avec un excellent bagage scientifique en physique, chimie, mathématiques, informatique et géologie. Ce cursus a pour ambition de donner aux étudiant∙es une formation solide et moderne en géosciences, dans laquelle les méthodes d’analyse quantitatives et observationnelles sont intimement liées.

Une place importante est accordée aux stages de terrain, en laboratoire et/ou en entreprise.

La première année, ces masters offrent des programmes généraux qui comprennent : la physique statistique, la physique des hautes énergies, la physique atomique, la physique de la matière condensée et l’astrophysique. En deuxième année de master, les étudiant∙es se spécialisent dans différents domaines en astroparticule, astrophysique, cosmologie, physique des particules et physique théorique. 

Le Master Noyaux, Particules, Astroparticules et Cosmologie (NPAC) est un master de référence en France pour ces domaines de recherche, et a des liens forts avec des laboratoires reconnus de la région Île-de-France. Ce master fournit une formation solide en théorie, avec des cours tels que la théorie quantique des champs et la relativité générale, et en physique expérimentale et instrumentation, avec des cours sur la physique des détecteurs et la pratique de laboratoire.

Le Master SPACE en partenariat avec l’université des Sciences et Technologies de Hanoi a été créée en 2009 par un accord international entre la France et le Vietnam dont l’objectif est de former de futur∙es scientifiques et ingénieur∙es.

Le Master AAIS inclut trois thématiques : astrophysique, dynamiques des systèmes gravitationnels et outils et systèmes de l’astronomie et de l’espace. C’est une formation pluridisciplinaire, par la recherche, pour la recherche et pour les métiers d’ingénieurs des sciences de l’Univers.

Recherche

Laboratoires

Les sciences de la Terre, des planètes et de l’environnement prennent une ampleur considérable dans la société moderne, aujourd’hui, plus que jamais l’Humain a besoin de comprendre l’évolution de la Terre. La chimie, la physique, la géologie et les mathématiques sont utilisées pour analyser et comprendre le fonctionnement et l’évolution de notre planète et le système solaire, à toutes les échelles de temps et d’espace. Nous relevons des défis scientifiques dans des domaines variés comme la compréhension des risques telluriques, la prospection et la gestion des ressources naturelles, l’impact des activités anthropiques sur les cycles biogéochimiques, etc.

Ces domaines de recherche sont étudiés à l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP, UMR 7154), en charge de services d’observation labellisés en volcanologie, sismologie, magnétisme, gravimétrie et érosion. Impliqué dans l’étude des planètes du système solaire, l’Institut héberge des moyens de calcul et de traitement de données massives puissants, mais aussi une plateforme analytique unique en France, et des installations expérimentales de dernière génération.  

Le Laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC, UMR 7164) s’intéresse à la recherche en Science de l’Univers, notamment à la cosmologie, la gravitation, l’astrophysique de haute énergie et la physique des particules. En collaboration avec l’agence spatiale française (CNES), le laboratoire APC joue un rôle important dans l’application de techniques d’apprentissage profond à la réduction, dans l’analyse des données au sol et dans l’espace, mais également dans la conception, construction et validation d’instruments pour le spatiale.

Le Laboratoire Astrophysique, Instrumentation et Modélisation (AIM, UMR 7158) est l’un des plus grands laboratoires spatiaux au monde. En collaboration directe avec le CNES, responsable des activités spatiales des laboratoires français, l’AIM est fortement impliqué dans les missions spatiales du programme scientifique Cosmic Vision de l’ESA et dans les missions bilatérales soutenues par le CNES.

Écoles doctorales

L’école doctorale Sciences de la Terre et de l’Environnement et Physique de l’Univers de Paris (STEP’UP, ED 560) couvre un vaste périmètre scientifique allant des disciplines des géosciences, de l’environnement et de la planétologie à la physique des deux infinis. Chaque année, plus d’une cinquantaine de docteur∙es y soutiennent leur thèse et sont rattachés à l’un des laboratoires d’accueil.

La poursuite de carrière se fait dans des domaines variés tels que la recherche et de l’enseignement en France ou à l’ international, l’environnement, les assurances, ou encore dans les secteurs informatiques et bancaires.

Gouvernance

    Responsable de la Graduate School :

    • Simona MEI

    Membres du bureau :

    • Marc BENEDETTI 
    • Vincent BUSIGNY 
    • Marc CHAUSSIDON 
    • Matthias GONZALEZ 
    • Antoine KOUCHNER 
    • Aurélia OLIVIER-KAISER 

    À lire aussi