Les Graduate Schools permettent de renforcer les liens entre la formation et la recherche, et contribuent également à l’attractivité et au rayonnement national et international d’Université Paris Cité. Regroupant des formations de master et de doctorat, elles proposent des enseignements transversaux préparant nos étudiantes et étudiants à s’intégrer dans les différents secteurs socio-économiques. Cette offre de formation est complétée par la création récente de trois nouvelles Graduate Schools en lien avec les enjeux et défis actuels auxquels notre société est confrontée.

Un programme ambitieux

Les financements de l’ANR pour la « Structuration de la formation par la recherche dans les initiatives d’excellence » et de l’IdEx ont permis la création de 25 Graduate Schools regroupant près de 3 800 étudiantes et étudiants de master (dont 31% étudiantes et étudiants internationaux) et 2 800 doctorantes et doctorants (dont 37% d’étudiantes et étudiants internationaux). Cette stratégie coordonnée par le Pr. Matteo CACCIARI, chargé de mission Structuration de la formation par la recherche, participe à l’internationalisation des parcours de formation ayant un fort lien avec la recherche.

Initié en 2020 et bénéficiant d’un financement de 21 millions d’euros, le programme SMARTS-UP a pour objectif d’améliorer la lisibilité de l’offre de formation par la recherche, mais également d’enrichir la formation des étudiantes et étudiants en leur permettant de développer des compétences transversales afin de mieux les préparer à une variété de carrières, notamment hors du monde académique.

« Les Graduate Schools d’Université Paris Cité ont pour objectif d’améliorer la lisibilité de l’offre de formation, augmenter l’attractivité de l’université, mais aussi renforcer l’internationalisation, et enrichir la formation des étudiantes et étudiants de master et doctorat en leur permettant de développer de nouvelles compétences transversales.

Le financement initial du projet SMARTS-UP, par l’ANR, a permis la création de 19 Graduate Schools auxquelles est venue s’ajouter l’EUR Maladies Infectieuses Émergentes, financée en 2022 dans le cadre du programme « Compétences et Métiers d’Avenir ». La création de trois nouvelles Graduate Schools, financées cette fois-ci directement par Université Paris Cité, grâce à la contribution de l’IdEx, permet d’avancer vers notre objectif stratégique final : intégrer dans le dispositif des Graduate Schools toutes les écoles doctorales et toutes les formations de master en lien avec la recherche.

Les Graduate Schools Cardiovascular Sciences, Artificial Intelligence and Data Science et Society and Health enrichissent le projet sur des sujets sociaux et sociétaux majeurs, et jusque-là absents dans l’offre de formation des Graduate Schools. L’investissement d’Université Paris Cité pour soutenir leur création permettra à celle-ci de se positionner sur les enjeux et les défis de demain. D’autres Graduate Schools sont actuellement à l’étude ou en phase de préparation, et viendront bientôt s’ajouter à ces trois créations. »


Pr. Matteo CACCIARI,
chargé de mission Structuration de la formation par la recherche.

 

Amélioration de l’offre de formation par la recherche

En 2022, la dévolution de l’IdEx a permis de renforcer les actions entreprises par SMARTS-UP. Université Paris Cité a investi 2,25 millions d’euros pour permettre, entre autre, la création de trois nouvelles Graduate Schools couvrant chacune un domaine d’expertise scientifique bien précis :

 

La Graduate School Cardiovascular Sciences en « Sciences de la vie »

Les maladies cardiovasculaires[1] sont la première cause de décès dans le monde, faisant environ 17,9 millions de morts chaque année. En Europe, le coût sociétal des maladies cardiovasculaires s’élève actuellement à 210 milliards d’euros par an et devrait augmenter rapidement. Accompagnée des facultés de Santé et de Science et de l’Institut des Sciences Cardiovasculaires, la Graduate School Cardiovascular Sciences souhaite assurer la continuité et l’harmonisation pédagogique de l’enseignement dans tous les domaines des sciences cardiovasculaires.

« L’ambition de la Graduate School Cardiovascular Sciences est de créer une offre éducative complémentaire et élargie, soutenue par les approches de recherche les plus récentes et les plus performantes, dans le domaine des sciences cardiovasculaires. Au-delà d’être un vecteur d’intégration au sein des laboratoires de renommée internationale, cette formation est pluridisciplinaire et intègre tous les niveaux de recherche : des approches les plus fondamentales aux derniers développements cliniques. L’objectif est d’assurer la continuité et l’harmonisation pédagogique de l’enseignement dans tous les domaines des sciences cardiovasculaires, au sein des facultés de Santé et de Sciences d’Université Paris Cité. Le but est de proposer une offre d’enseignement de qualité afin de garantir aux prochaines générations d’étudiantes et étudiants, une formation d’excellence par et pour la recherche cardiovasculaire. »


Dr. Giuseppina CALIGIURI et Dr. Jean-Sébastien SILVESTRE
, co-responsables de la Graduate School Cardiovascular Sciences.

 

La Graduate School Artificial Intelligence and Data Science en « Sciences physiques de l’ingénieur »

Actuellement, nous assistons à une augmentation considérable des quantités de données[2] produites et collectées par plusieurs applications et disciplines scientifiques. Cette nouvelle réalité conduit à une recherche scientifique axée sur les données, pour justement, permettre aux analystes d’exploiter la richesse de celles-ci et d’affiner les modèles théoriques existants, et/ou de construire de nouveaux modèles théoriques qui décrivent et expliquent divers phénomènes dans le monde réel. En coordination avec l’Institut de Data Intelligence de Paris (dIIP), la Graduate School Artificial Intelligence and Data Science s’engage à proposer à ses étudiantes et étudiants des opportunités d’offres pédagogiques et d’initiative de recherche interdisciplinaire, afin de les préparer au mieux au monde de demain.

« L’objectif de la Graduate School on Artificial Intelligence and Data Science est de rassembler sous un même toit tous les efforts éducatifs liés aux méthodes à l’intersection de l’Intelligence Artificielle, du Machine Learning, de l’apprentissage statistique, de l’analyse de données, de la science des données et de l’intelligence des données, qui répondent aux défis fondamentaux de l’analyse des données dans toutes les disciplines. Université Paris Cité représente un vivier de talents exceptionnels dans un très large éventail de disciplines où le besoin d’analyse de données est élevé, et gère déjà plusieurs programmes de niveau master pertinents. Ainsi, la Graduate School s’inscrit dans la stratégie d’Université Paris Cité sur l’Intelligence Artificielle et la recherche interdisciplinaire, mais aussi dans la stratégie française sur l’Intelligence Artificielle (cf. rapport de Cédric Villani). »


Jean-Guy MAILLY
, Directeur de la Graduate School on Artificial Intelligence and Data Science.

 

La Graduate School Society and Health en « Sciences sociales et humanités »

Les enjeux autour de la santé de la population et de son système de santé ont toujours été au cœur des préoccupations de notre société, et sont exacerbés depuis la pandémie de COVID-19. Ces enjeux impliquent de nombreux actrices et acteurs, interagissant dans un système où la réglementation et le financement sont complexes. En ce sens et avec le soutien de neuf centres de recherche et de l’Institut de la Personne en médecine, la Graduate School Society and Health a pour objectif d’offrir aux étudiantes et étudiants, une approche multidimensionnelle et pluridisciplinaire pour étudier notre système de santé.

« L’ambition de la Graduate School est d’accroître la visibilité des sciences humaines et sociales dans le domaine de la santé. La société et les mentalités évoluent et les pouvoirs publics doivent encore plus intégrer le fait que le patient ne se résume pas à son statut de malade mais qu’il doit aujourd’hui être envisagé en tant que personne qui a des droits et des préférences et qui doit être respectée comme sujet de réflexion éthique, sociologique et économique. Il importe que les étudiantes et étudiants mènent leur formation, puis leur recherche, non plus en se focalisant exclusivement sur leur champ disciplinaire, mais en s’attachant à percevoir les implications de leurs études dans d’autres champs disciplinaires. Intégrée à Université Paris Cité, la Graduate School propose des méthodes et connaissances complémentaires pour aider à la compréhension et au bon fonctionnement du système de santé, afin de permettre une meilleure prise en compte des préférences des usagers et des patients, et une meilleure utilisation des ressources du système de santé. »


Pr. Bernard ANDRIEU et Pauline CHAUVIN,
co-responsables de la Graduate School Society and Health.

 

Des bénéfices multiples

Créées autour des problématiques actuelles et des enjeux sociétaux de demain, ces nouvelles Graduate Schools permettent de proposer des programmes de formation d’excellence, s’appuyant sur une expertise scientifique reconnue en collaboration avec différents instituts de recherche d’Université Paris Cité. Ainsi, dans une volonté de toucher des publics variés, sont proposés au sein des Graduate Schools : des bourses de mobilité, des stages, des formations transversales, des écoles thématiques, des summer schools et bien d’autres événements s’adressant au monde académique et professionnel.

Au travers de ses Graduate Schools, Université Paris Cité propose une offre d’enseignement innovante combinant une recherche fondamentale et translationnelle. La riche diversité des organismes partenaires et des laboratoires affiliés à ces Graduate Schools crée un environnement unique et multidisciplinaire pour nos étudiantes et étudiants de master et doctorat les préparant au mieux à relever les défis majeurs auxquels les générations futures seront confrontées.

[1] Les maladies cardiovasculaires sont un groupe de troubles du cœur et des vaisseaux sanguins et comprennent notamment les maladies cardiaques, les maladies cérébrovasculaires, les maladies artérielles périphériques et d’autres affections, telles que les maladies réno- ou hépato-vasculaires.

[2] Exemple de données collectées ou produites : séries temporelles, textes, images, vidéos, nuages de points, etc.

À lire aussi

Tout savoir sur les JPO 2023

Tout savoir sur les JPO 2023

Lycéennes, lycéens, futures étudiantes, futurs étudiants, vous avez rendez-vous avec votre avenir ! Pour découvrir l’ensemble de nos formations post-bac, participez à nos Journées Portes Ouvertes.

lire plus